Bienvenue sur le site officiel de la Ville d'Abbeville, Porte de la Baie de Somme

jeudi 23 octobre 2014

Travaux en cours

Route de Rouen : des travaux pour lutter contre les inondations

La première étape des travaux de prévention contre les inondations a commencé fin septembre par le remplacement de la buse d'écoulement des Nonnains qui permettra l’augmentation du débit.

Cette opération financée par la Communauté de Communes de l'Abbevillois est réalisée par le Conseil général (la RD 928 étant une route départementale). Les études faites par l'Ameva (syndicat mixte émanant du conseil général) ont révélé que le diamètre de la buse n'était pas suffisant. Comme il n'était pas possible de creuser davantage ni de rehausser la chaussée en raison de la conception et vétusté de l'ouvrage, il a été décidé d'installer un dalot, un petit canal dallé, servant à l'écoulement des eaux.

Les travaux vont consister à déconstruire la buse métallique, réaliser une substitution de sol sur 1,50 m d'épaisseur pour assurer la portance du nouvel ouvrage, installer un nouvel ouvrage en cadre béton de section supérieure et reconstituer la chaussée, les trottoirs et les pistes cyclables.

Le coût de cette opération, financée par la Communauté de Communes de l'Abbevillois et ses partenaires du Plan Somme, s’élève à 390 000 euros TTC.

Déviation mais commerces accessibles

Ces travaux nécessitent une coupure complète de la circulation, toutefois les accès riverains sont préservés. La déviation du trafic de transit s'effectue par l'autoroute A28 (gratuite) et la desserte locale se fait par le Boulevard Voltaire, la chaussée de Rouvroy et la RD 3.

Pendant toute la durée des travaux les commerces suivants restent directement accessibles depuis Mareuil Caubert l'Auberge du Colvert, Jardinerie La Potagère, Garage Poiret ; les autres commerces directement par le giratoire de la femme nue.

 

 


Saint-Sépulcre : la reconstitution du clocher achevée

Avec la pose de ses 3 cloches neuves fin septembre, la reconstitution de l'église du Saint-Sépulcre est terminée. Le clocher retrouve ainsi l'état qui était le sien avant les destructions de la seconde guerre mondiale. À noter que les anciennes cloches, qui ont souffert lors des destructions ne pouvaient être réutilisées en l'état. Elles seront exposées dans l'église elle-même et leur histoire bientôt contée aux visiteurs.