titre du site

Plusieurs expositions sont programmées cet été à Abbeville. Deux au musée Boucher-de-Perthes, une aux Archives et Bibliothèque patrimoniale et enfin, une à Garopôle.

 

AU MUSÉE BOUCHER-DE-PERTHES

“Manessier et l’eau vive”, du 1er juillet au 28 septembre
(Photo Expo Eau vive)
La salle Manessier s’enrichit d’une installation inédite de lithographies de l’artiste sorties des réserves du musée et appartenant à la première donation 2001, qui évoquent le thème de l’eau comme source de vie.


 “La collégiale Saint-Vulfran au XXe siècle”,  du 1er juillet au 28 septembre

La Ville d’Abbeville a acquis en 2019, avec le soutien de l’association des Amis du musée Boucher-de-Perthes et du Fonds régional d’acquisition des musées (État / Région), un tableau de Jules-Émile Zingg (1882-1942) représentant la collégiale Saint-Vulfran en 1926. C’est autour de ce tableau inédit que se développe l’exposition, qui présente des œuvres et documents traitant de l’édifice emblématique de la ville avant et après les bombardements de 1940. C’est également l’occasion de montrer pour la première fois les maquettes des vitraux réalisés par William Einstein.


AUX ARCHIVES ET BIBLIOTHÈQUE PATRIMONIALE

Prolongation de l’exposition “Jardins” jusqu’au 18 septembre

Tour à tour omniprésents et éphémères, sauvages et soumis, les jardins sont depuis des siècles une source d’agrément, de réflexion et d’expression artistique. (Re)découvrez les précieuses collections de l’Hôtel d’Émonville à travers un parcours aux accents printaniers. L’exposition se prolongera dans le “Petit Salon” par une évocation des herbiers, mémoire végétale et trace émouvante de nombreux jardins et jardiniers disparus.Exceptionnellement et en raison des mesures sanitaires, les visites commentées et les visites-ateliers sont gratuites et sur réservation préalable obligatoire. Informations et réservation auprès du service des Publics - 03 22 20 29 69.

 

À GAROPÔLE

“Vertiges”, calligraphies d’Aline Cordier, du 3 juillet au 27 août

Aline Cordier aime l’art, la littérature et toutes les écritures. Elle tente d’exprimer par le geste calligraphique les vertiges auxquels la vie et le monde comme il va nous exposent, en puisant dans les mots des écrivains, des poètes, et particulièrement ceux de son compagnon Dominique Cornet dont elle aime l’écriture sensible, sensuelle, poétique.
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30. Entrée libre