titre du site

Open menu

La municipalité exprime sa volonté d'être au plus proche des abbevillois dans les difficultés qu'ils subissent en raison de la situation sanitaire : un bouclier social a été créé et élaboré pour répondre à des situations dégradées. Qui peut y prétendre ? A qui s'adresser ? Téléphonez maintenant au 03 22 20 24 08 ou au 03 22 20 24 00

Rencontre avec Patrick Dairaine, adjoin en charge des affaires sociales :

"Mis en place par la nouvelle municipalité, le bouclier social s'adresse aux usagers victimes collatérales du virus. Nous déployons la communication sur cette aide car encore trop de personnes ne la sollicitent pas. Dès 2020, nous avons proposé cette aide. Cette année encore, la municipalité a maintenu cette enveloppe à hauteur de 30 000 euros auxquels viennent s'additionner le solde reporté de 2020, ce qui amène à un montant total de 55 000 euros. Le dispositif est bel et bien actif : à ce jour 36 familles ont pu bénéficier d'une aide dans le cadre de ce bouclier. En complément, les familles peuvent solliciter un soutien financier du Département".

Les agents du CCAS, tenus au secret professionnel, proposent une aide ponctuelle ou un accompagnement si la personne le souhaite. "On commence à mesurer vraiment l'étendue des dégâts, constate Valérie Legris, responsable des aidessociales. Les personnes ont consacré en priorité leur budget à l'alimentation mais les impayés se sont accumulés. À cela, est venu s'ajouter le paiement des impôts. Les situations se détériorent. L'équipe du CCAS a redoublé d'accompagnement, pour épauler, écouter, encourager des projets. Les accueillants vont au-delà de l'aide financière et accordent une écoute sans limite. Nous savons qu'une partie de la population n'a toujours pas poussé la porte du CCAS. Souvent, ce sont des personnes qui sont dans la "valeur travail" qui ont vu leurs ressources baissées ou supprimées. Elles ne connaissent pas le système social et le soutien qu'il propose".


Critères retenus pour solliciter un secours dans le cadre du bouclier social :


• Personnes ayant perdu leur emploi (baisse de la production, fermeture de
l'établissement),


• Personnes qui se trouvent au chômage partiel, ou déjà à temps partiel, ou qui
travaillent en contrat journalier dans des secteurs d'activités touchés par la crise
sanitaire,


• Intérimaires ayant des missions réduites,


• Parents isolés n'ayant pas touché de pension alimentaire en raison de la baisse
des ressources de l'autre parent,


• Personnes inconnues du CCAS, acculées par des difficultés qui les amènent à
pousser la porte du CCAS,


• Parent isolé et actif,


• Étudiants, usagers en formation rémunérée (reportée en raison de la crise sanitaire),


• Personnes victimes de la fermeture des administrations ou des commerces,


• Toute personne relevant d'un cas particulier impactée par les mesures sanitaires.

 

Pour les contacter, composez le 03 22 20 24 08 ou le 03 22 20 24 00, un intervenant social vous accueillera sur rendez-vous (RDV au domicile, à titre exceptionnel si vous avez des difficultés à vous déplacer). Bon à savoir : si vous êtes en difficulté pour vous munir de masques, le CCAS peut vous équiper.